Dossier : Parkinson, mieux comprendre la maladie

Quels aménagements en cas de maladie de Parkinson ?

Aménagement maladie parkinson : outils

Si votre proche est atteint de la maladie de Parkinson, pensez à aménager l'intérieur en fonction de l'évolution de la maladie.

Si votre proche est atteint de la maladie de Parkinson, pensez à aménager l'intérieur en fonction de l'évolution de la maladie.

La maladie de Parkinson fait peu à peu perdre à votre proche ses réflexes posturaux et son sens de l'équilibre, entraînant chutes et accidents. Sa maison devient une source de dangers que vous pourrez éviter avec ces conseils.

Faciliter ses gestes

Il contrôle de moins en moins bien ses mouvements, qui ne sont pas sûrs ou deviennent impulsifs. Ces symptômes peuvent entraîner des accidents auxquels il faut trouver la parade :

  • Équipez le logement de chaises munies d'accoudoirs sur lesquels il peut s'appuyer en se levant sans qu'elles basculent.
  • Plutôt qu'une baignoire, préférez une douche, si possible sans rebord, que vous équiperez de barres d'appui et de tapis antidérapants. Installez-y un petit banc ou un fauteuil en plastique pour lui éviter de rester debout.
  • Ne laissez rien traîner au sol qui pourrait le faire hésiter dans sa marche, provoquant un déséquilibre et une chute.

Quand marcher devient difficile

Au stade le plus avancé de la maladie, votre proche peine à marcher et l'accès aux escaliers lui est désormais impossible :

  • Votre escalier peut être équipé d'un fauteuil monte-escalier. Faites faire un devis par plusieurs entreprises : Stannah, Practicomfort… Le prix de base est de 3000 euros mais peut être plus important selon la configuration de l'escalier.
  • S'il y a des marches pour entrer dans la maison, faites installer une rampe d'accès dont la pente ne dépassera pas 5 % pour une accessibilité optimale.
  • Enfin il sera peut-être nécessaire de faire élargir les portes et les couloirs pour atteindre une largeur d'au moins 90 cm afin de permettre le passage d'un fauteuil roulant.


Pour ce genre de travaux, adressez-vous aux Centres locaux d'information et de coordination gérontologiques (CLIC) de niveau 3 ou à un ergothérapeute : ils vous mettront en relation avec les entreprises spécialisées, vous aideront à établir des devis et à monter des dossiers de demande d'aide financière. Enfin, ils coordonneront la mise en œuvre des travaux.

Avant d'entreprendre des travaux, faites-vous conseiller par

En savoir plus: