Téléassistance : quels critères pour bien choisir ?

Téléassistance : bracelet téléassistance

Vous avez décidé avec votre proche d'opter pour un système de téléassistance. Quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair dans les offres disponibles...

Vous avez décidé avec votre proche d'opter pour un système de téléassistance. Quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair dans les offres disponibles...

Afin d’éviter de mauvaises surprises, voici les points auxquels prêter attention.

La qualité du service

Tous les organismes s’occupant de personnes âgées doivent avoir un agrément qualité de l’Agence nationale des services à la personne. Certains ont, en plus, une certification, qui garantit une meilleure qualité de service (accueil, cohérence de l’offre par rapport aux besoins, suivi de la prestation, lisibilité du contrat…).

La durée minimale d’engagement

Privilégiez les offres n’imposant pas de durée minimale d’engagement ou permettant un désengagement facile. Vous et votre proche pourrez ainsi bénéficier de la téléassistance pour la durée dont vous en aurez besoin et interrompre le contrat dès que la situation de votre proche aura évolué : placement en maison de retraite, aide à domicile à temps plein, décès…

La fréquence de vérification du matériel

Le fournisseur de téléassistance est tenu de vérifier périodiquement à distance le bon état de marche de l’appareil. Pour une sécurité maximale, la fréquence des vérifications doit être calée sur l’autonomie des batteries de secours (de 72 heures en moyenne), qui prennent le relais de l’alimentation sur secteur si nécessaire.

Le délai avant le déplacement d’un technicien

En cas de problème technique sur l’installation, un technicien doit pouvoir intervenir rapidement au domicile de votre proche. Lisez le contrat (ou posez la question) pour vous assurer de l’engagement du prestataire sur le délai de dépannage : quelques jours et non deux ou trois semaines.

La qualification des opérateurs

Demandez si la centrale d’écoute est spécifique aux personnes âgées (et non partagée avec une société d’assistance aux voyageurs par exemple) et si les opérateurs ont reçu une formation. Ils seront mieux à même de déterminer le niveau d’urgence physique ET psychologique. En effet, beaucoup d’appels traduisent simplement un besoin de parler ou un sentiment de solitude.

Note : cet article concerne les dispositifs de téléassistance classique.