Dossier : Sclérose en Plaques, mieux comprendre la maladie

Réentraînement à l'effort : pourquoi, pour qui et comment ?

Motricité : rééducation homme

A cause de sa maladie, votre proche n'a plus d'endurance : il se fatigue vite et ne peut plus rien faire à la maison.

A cause de sa maladie, votre proche n'a plus d'endurance : il se fatigue vite et ne peut plus rien faire à la maison. Connaissez vous le réentraînement à l'effort ? Ce programme de soins permet à votre proche de retrouver de l'endurance et de l'autonomie. Quelques explications.

Quand y faire appel ?

Le réentraînement à l'effort est nécessaire lorsque la maladie de votre proche entraîne un manque d'endurance handicapant la réalisation des tâches de la vie courantes. Le moindre effort entraîne une grande fatigabilité due à :

Le manque d'endurance conduit votre proche à l'inactivité, qui diminue encore plus son endurance. Le réentraînement à l'effort casse ce cercle vicieux : c'est un programme de rééducation lors duquel votre proche réhabitue son corps à l'exercice physique pour améliorer son état de santé et son autonomie.

Où se déroule le réentraînement à l'effort ?

Il peut se dérouler en ambulatoire (une à trois séances de une à deux heures par semaine) ou dans un centre spécialisé où votre proche séjournera pendant un à deux mois. La fréquence des séances et la durée du programme de réentraînement à l'effort dépendent de son état de santé.

Que fait mon proche pendant son réentraînement ?

Votre proche travaille son endurance grâce à de nombreuses activités sportives dont la nature dépend de ses capacités physiques et des techniques utilisées par les praticiens qui l'encadrent : marche à pieds, course sur tapis roulant, vélo d'intérieur, natation... Les exercices sont encadrés par l'équipe soignante : ils sont d'abord courts et peu intenses pour ne pas mettre en danger la santé de votre proche puis augmentent progressivement en difficulté.

Comment mon proche peut-il en bénéficier ?

Le plus simple est de parler de son manque d'endurance à son médecin (traitant ou spécialiste) qui lui prescrira au besoin un programme de réentraînement à l'effort dans un centre ou en ambulatoire.

Est-ce pris en charge par la sécurité sociale ?

Lorsque le réentraînement à l'effort est prescrit par un médecin et dispensé dans des structures médicalisées, il est pris en charge par les organismes sociaux et les mutuelles. Certaines associations ou réseaux de patients proposent aussi du réentraînement. Mais, dispensé par des professionnels non-médecins (infirmières, éducateurs sportifs...), il n'est, en général, pas remboursé par la sécurité sociale. Cependant, il arrive parfois que structures dispensant le réentraînement (association, réseaux de patients…) prennent elles-mêmes en charge cette prestation.

En savoir plus: 

Sources

  • Réentraînement à l'exercice sur machine, Haute autorité de santé (HAS), 2007.
  • Bénéfices à court terme d'un programme de réentraînement à l'effort pour lombalgiques chroniques, Nicolas Olivier et al., publié dans EDP Sciences | Movement & Sport Sciences, 2007.
  • Réentrainement à l'effort et sclérose en plaques, P. Gallien, B. Nicolas, S. Robineau, S. Pétrilli, J.Houedakor, A. Durufle, publié dans Annales de Réadaptation et de Médecine Physique, 2007.
  • BPCO, dyspnée et réhabilitation respiratoire, Société de Pneumologie de Lange Française (SPLF)