Dossier : Sclérose en Plaques, mieux comprendre la maladie

Malade ou handicapé, peut il partir en voyage ?

Vacances : fauteuil vide bord de mer

Handicap mental, fauteuil roulant, mobilité réduite... Quelles démarches faire en prévision d'un voyage en avion ou en train ? Ses médicaments ne vont-ils pas poser problème à la douane ? Vous souhaitez partir en voyage avec votre proche mais ces questions vous découragent : rassurez-vous, on vous explique tout !

Handicap mental, fauteuil roulant, mobilité réduite... Quelles démarches faire en prévision d'un voyage en avion ou en train ? Ses médicaments ne vont-ils pas poser problème à la douane ? Vous souhaitez partir en voyage avec votre proche mais ces questions vous découragent : rassurez-vous, on vous explique tout !

Les précautions à prendre avec le médecin

  • Avant de prévoir un voyage, consultez le médecin traitant ou spécialiste de votre proche pour en évaluer la faisabilité :
  • il vous déconseillera peut-être un voyage sous les tropiques si votre proche souffrant de SEP est sensible à la chaleur, ou un séjour dans une ville polluée si votre proche est atteint de BPCO...
  • il vous indiquera si les vaccins obligatoires pour les destinations tropicales sont compatibles avec ses traitements,
  • il évaluera l'état de santé général de votre proche, et donnera son feu vert en fonction.

Peut-il voyager avec des médicaments ?

Le transport des médicaments en avion et en train n'est pas un problème s'ils sont justifiés par un certificat médical : il doit détailler la nature, la posologie des traitements et expliquer la nécessité pour votre proche de les emporter avec lui.

  • en avion : ce certificat médical est à remettre à la compagnie aérienne lors de l'achat de vos billets. S'ils doivent être conservés au frais, profitez-en pour leur demander la possibilité de les stoker dans les réfrigérateurs de la cabine du personnel de bord.
  • en train : le certificat médical est une mesure de précaution en cas de contrôle des bagages. S'ils doivent être conservés au frais, demandez à la SNCF lors de l'achat de vos billets, la possibilité de les conserver dans les réfrigérateurs du wagon-bar.

Et avec son fauteuil roulant ?

Si votre proche voyage avec son fauteuil roulant, il devra prévoir certaines démarches :

  • en avion : le fauteuil est considéré par les compagnies aériennes comme un bagage voyageant en soute. Lors de l'enregistrement des bagages, indiquez ses dimensions. L'ensemble des aéroports et des compagnies aériennes européennes (Air France, Lufthansa, British Airways...) proposent une assistance pour les personnes à mobilité réduite comme le prêt de fauteuil roulant, l'accompagnement... Avisez votre compagnie aérienne du handicap de votre proche lors de l'achat de ses billets afin qu'elle puisse mettre en place un dispositif visant à faciliter ses déplacements dans l'avion et aux aéroports de départ de d'arrivée.
  • en train : si votre proche possède une carte d'invalidité, il peut voyager en première classe au prix de la seconde. Assurez-vous lors de l'achat des billets en gare ou agence SNCF que les wagons disposent d'emplacements pour fauteuil roulant. Plus de renseignements sur : http://www.accessibilite.sncf.com/

L'assurance voyage, est-ce nécessaire ?

Lorsque votre proche voyage à l'étranger, il faut envisager la possibilité que son état de santé se dégrade et nécessite des soins médicaux. Souscrire à une assurance voyage sera alors une sage précaution car elle permet en cas d'urgence :

  • l'orientation rapide de votre proche vers des médecins et structures médicales compétentes sur place,
  • la prise en charge financière des frais médicaux,
  • l'organisation et la prise en charge financière de son rapatriement en France si son état de santé le demande.

Votre proche peut souscrire à cette assurance auprès de son assureur s'il propose ce type de contrat, d'un assureur spécialisé ou de son agence de voyage. Sachez toutefois que certains assureurs refusent de vendre ce type de contrat lorsqu'une maladie préexiste ou n'est pas stabilisée.

Les prix varient selon l'organisme assureur, la destination et les prestations du contrat d'assurance. Il coûte dans une large moyenne entre 18 et 60 euros par semaine et par personne assurée.

Note : si votre proche part en voyage en Europe, la carte européenne d'assurance maladie est délivrée gratuitement et sur demande par la caisse d'assurance maladie de votre proche. Elle permet le remboursement des frais médicaux mais pas les frais de rapatriement : ainsi, la souscription à une assurance rapatriement, disponible auprès des organismes listés ci-dessus peut également s'avérer nécessaire.

En savoir plus: 

Lien utiles

Quelques sites proposant des voyages spécifiquement destinés aux personnes handicapées :

 

Pour plus d'informations sur les assurances voyages :

 

Pour savoir comment voyager en train et en avion avec une mobilité réduite ou un handicap :

 

Sources

  • Voyager, Association des Paralysés de France (APF)
  • Le guide de vos vacances accessibles, Association des paralysés de France
  • Sclérose en plaques, Dr Ayman Tourbah et Pr Thibault Moreau, Éditions médicales Bash, 2005
  • Air France : mobilité réduite et autres handicaps
  • SNCF : Le guide mobilité réduite, 2012