Organiser un rendez-vous chez le médecin

Personne âgée sortant d'une voiture

Les déplacements de votre parent âgé sont devenus plus difficiles? Un minimum d'organisation s'impose…

Les déplacements de votre parent âgé sont devenus plus difficiles? Pas question pour autant qu'il manque un rendez-vous médical ! Pour y arriver en temps et en heure, un minimum d'organisation s'impose…

Les consultations régulières chez l'ophtalmologiste, le neurologue, le psychologue… sont importantes : elles contribuent à aider votre parent à garder une part d'autonomie. Voici quelques conseils pour organiser ces visites.

Fixer une date

Ce rendez-vous concerne la santé de votre parent, impliquez-vous (avec lui) au maximum.

Asseyez-vous avec lui autour d'une table et prenez un calendrier. Voyez ensemble le planning du ou des mois à venir et proposez des dates. Évidemment, tenez compte de ses capacités et de son envie de participer.

Une fois qu'il est pris, notez le rendez-vous sur le calendrier, que vous placerez à un endroit stratégique, afin que votre proche ait des rappels réguliers.

Allez hop, on y va !

Choisissez le moyen de transport en fonction du degré de dépendance de votre parent et de la distance jusqu'au cabinet.

  • Votre proche a une bonne mobilité et le médecin n'est pas très loin. Un peu de marche lui fera du bien. A condition qu'elle se fasse à son rythme et non au vôtre. Tenez compte du temps que votre parent met à parcourir ses distances habituelles et prévoyez large afin de faire des pauses si besoin.
  • Si le lieu de rendez-vous est plus éloigné, les transports en commun peuvent s'avérer pratiques. Préférez le bus ou le tramway au métro, où les escaliers sont redoutables. Évitez les heures de pointe, car la foule peut être stressante.
  • S'il a des difficultés à se déplacer, optez pour la voiture. Vous pouvez :
    • Prendre votre propre véhicule
    • Passer par des structures locales : certaines communes comme Paris ont mis en place des transports gratuits pour personnes âgées. D'autres ont passé des accords avec des sociétés privées de transport. Moyennant une indemnité forfaitaire annuelle, elles proposent aux personnes âgées un transport régulier. Renseignez-vous auprès de votre mairie !
  • Si l'état de santé de votre parent nécessite un déplacement « professionnalisé », en taxi conventionné, en véhicule sanitaire léger (VSL) ou en ambulance, il vous faudra une prescription.

Quel que soit le mode de transport, votre proche peut être en partie remboursé s'il remplit certaines conditions. C'est le cas par exemple s'il est atteint d'une affection longue durée (ALD) comme une maladie cardiovasculaire. Il suffit alors de faire une demande préalable de prise en charge auprès de sa caisse d'assurance maladie.

Attention à la fatigue physique et psychique qu'a engendrée cette « aventure » médicale. Après le rendez-vous, assurez-vous que votre parent profite d'un moment de repos.

En savoir plus: 

Sources

  • Ameli.fr, portail de l'Assurance Maladie
  • Ministère de la Santé et des Solidarités, Le Guide de l'aidant familial, 2007