Je trouve qu'il grossit trop, dois-je m'inquiéter ?

Poids : pèse personne

Il a pris du poids et vous vous demandez si c'est mauvais pour sa santé. Vous trouverez dans cet article quelques éléments de réponse.

Il a pris du poids et vous vous demandez si c'est mauvais pour sa santé. Vous trouverez dans cet article quelques éléments de réponse.

De nombreuses études scientifiques ont montré qu'un léger surpoids protège les personnes âgées : leurs réserves les rendent plus résistants en cas de maladie par exemple. Mais il vaut mieux surveiller une prise de poids trop importante.

Les raisons de sa prise de poids

  • Il a pris 2 kilos ou plus en quelques jours : il est probable qu'il s'agisse de rétention d'eau. C'est peut être dû à un problème de santé : faites appel à son médecin au plus vite.
  • Il a pris plusieurs kilos en quelques mois : il peut avoir adopté une alimentation plus riche en calories, ou avoir diminué son activité physique.

Un embonpoint est à surveiller car il peut entraîner

L'indice de masse corporelle (IMC)

Calculer l'IMC de votre proche peut vous informer d'un éventuel surpoids :

IMC

Les nutritionnistes estiment que, pour une personne de plus de 70 ans, il y a surpoids si l'IMC se situe au-delà de 27 (25 pour un adulte plus jeune).

Mais, compte tenu des changements morphologiques liés à l'âge (tassement, fonte des muscles et gain de graisse...), cet indice n'est pas à prendre au pied de la lettre.

Au grand âge, l'important est d'avoir un poids stable

  • Ne mettez jamais votre parent au régime sans qu'un médecin le lui ait prescrit : ceci pourrait l'amener à des carences dangereuses pour sa santé.
  • Aidez votre proche à rééquilibrer son alimentation en lui conseillant de remplacer les grignotages par des collations à heures fixes et de restreindre les aliments caloriques sans grand intérêt nutritionnel : gâteaux, charcuteries grasses (saucisson, rillettes)…
  • Incitez-le à avoir un minimum d'exercice physique.

Important : Ne modifiez pas le régime alimentaire de votre proche sans l'avis préalable de son médecin.

En savoir plus: 

Source

X. Hébuterne, E. Alix, A. Raynaud-Simon, B. Vellas, Traité de nutrition de la personne âgée, Springer, 2009