Touchez-le, massez-le, c’est important !

Massage : doigts croisés

Les massages font du bien à votre parent… et peuvent devenir un moment d'échange privilégié.

Les massages font du bien à votre parent… et peuvent devenir un moment d'échange privilégié.

Question d'éducation ou de pudeur, les personnes âgées n'ont bien souvent pas l'habitude d'être caressées ou simplement touchées. Pourtant, le massage a de nombreuses vertus. La preuve en quelques exemples.

Contacts et chaleur humaine

Décès du conjoint, manque de vie sociale, repli sur soi… Il n'est pas rare que les personnes âgées souffrent de la solitude. A cet égard, les massages peuvent jouer un rôle bénéfique, en rétablissant le plaisir du contact physique et de la chaleur humaine. Le toucher relationnel est donc un authentique moment de partage. Il est aussi vecteur de votre affection et de votre bienveillance à l'égard de votre proche. En même temps qu'une belle marque de confiance.

Des sensations agréables

En massant votre parent, vous lui donnez l'occasion de développer un nouveau rapport à son corps qu'il ne connaît plus qu'à travers la douleur ou la gêne. Le « réapprentissage » de sensations agréables et plaisantes contribue à réconcilier la personne âgée ou malade avec son corps. En plus d'apporter bien-être et relaxation, les massages ont la grande vertu d'agir sur le rapport à soi et donc sur l'estime de soi. En outre, ils développent les sensations liées au toucher : la peau devenant plus réceptive, la personne se montre plus à l'écoute de ses sensations.

Une dimension thérapeutique

La plupart des personnes âgées souffrent de rhumatismes ou d'arthrite. Le massage, alors, revêt une véritable dimension thérapeutique et contribue à améliorer la qualité de vie. Par son action sur les systèmes nerveux, sanguin, lymphatique et musculo-squeletteux, le massage a tendance à renforcer le système immunitaire, à améliorer la mobilité et à stimuler la masse musculaire.