Eté, l'ennemi numéro un des problèmes de circulation

Vieillissement : personnes assises

La forte chaleur et l'exposition au soleil ne sont pas les meilleurs alliés de votre proche s'il souffre de problèmes de circulation sanguine.

La forte chaleur et l'exposition au soleil ne sont pas les meilleurs alliés de votre proche s'il souffre de problèmes de circulation sanguine. Mais en appliquant nos conseils, il pourra profiter des beaux jours sans désagréments !

Quels sont les risques ?

Avec l'âge, le système vasculaire de votre proche est moins performant : le sang remonte plus difficilement des jambes vers le cœur. La chaleur aggrave ce problème car elle fait se dilater les veines par lesquelles il remonte, ce qui peut occasionner :

  • une sensation de jambes lourdes : extrêmement désagréable, elle est due au fait que le sang stagne dans les jambes. Cette sensation peut s'accompagner d'un œdème (gonflement) des chevilles parfois douloureux et handicapant.
  • une aggravation des varices : l'exposition prolongée au soleil et la chaleur peuvent les faire grossir et les étendre, accentuant leur sensibilité. Sans lien avec la chaleur, les varices peuvent s'inflammer (phlébite), éclater et créer des hémorragies superficielles ou être le lieu de formation de caillots de sang venant boucher les veines (thrombose superficielle) : autant donc limiter leur étendue.
  • Des malaises dus à un trop plein de sang dans les jambes et un déficit dans le cerveau : il est d'ailleurs recommandé de surélever les jambes d'une personne faisant un malaise quand il fait très chaud.

Que faire pour qu'il ne souffre pas de ses problèmes de circulation en été ?

  • privilégiez les vêtements amples : veillez à ce qu'ils ne serrent ni au niveau des cuisses (attention aux élastiques des culottes), ni des jambes (pas de pantalons serrés), ni de la taille (attention aux ceintures) afin de ne pas gêner la remontée du sang vers le haut du corps.
  • une promenade quotidienne : ce sont les contractions musculaires des jambes qui aident le sang à remonter. Attention : allez-y aux heures fraîches de la journée. Aussi, encouragez votre proche à se déplacer dans la maison, mais évitez-lui la station « debout sans bouger » prolongée.
  • évitez qu'il n'expose ses jambes à la lumière directe du soleil ou à la chaleur, surtout s'il souffre de varices. S'il ne peut se mettre à l'ombre, privilégiez les vêtements longs, amples et très légers.
  • faites-lui porter des talons ni trop hauts, ni trop plats : une taille de 3 ou 4 centimètres est idéale.
  • si votre parente est coquette : conseillez-lui ne pas s'épiler à la cire chaude mais de privilégier les solutions à froid (cire froides, épilateur électrique...)

Mon proche a les chevilles gonflées ou les jambes lourdes, que faire ?

  • allongez-le en surélevant ses jambes d'environ 10 centimètres - à l'aide d'un coussin par exemple - afin de faciliter le retour du sang vers le haut du corps.
  • allongez votre proche dans la baignoire en laissant couler l'eau fraîche sur ses pieds surélevés, cela aidera à faire se rétracter ses veines. Attention au choc thermique : partez d'une eau tiède puis tournez peu à peu le robinet d'eau froide pour que votre proche ne souffre pas d'un écart violent de température. Il doit sentir que l'eau le soulage mais ne doit pas avoir froid.
  • massez-le en remontant des pieds vers les cuisses. Allez-y doucement car l'œdème ou les varices peuvent être sensibles.

Même si les problèmes de circulation semblent être une fatalité au grand âge, ils sont à surveiller. Sachez que de nombreux traitements existent, allant du bas de contention à l'intervention chirurgicale. N'hésitez pas à consulter un spécialiste des maladies veineuses : le phlébologue ou l'angiologue.

En savoir plus: 

Plus d'informations

Sources

  • La maladie veineuse, son évolution et sa prévention, Philippe Blanchemaison, 2006.
  • Phlébologie, A.-A. Ramelet, M. Perrin, P. Kern, H. Bounameaux, 2006.
  • Insuffisance veineuse chronique, Collège de Médecine Vasculaire et de Chirurgie Vasculaire, juin 2010.