Dossier : Aider un proche atteint de Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive

BPCO : il suit mal son traitement, que faire ?

BPCO : femme âgée et médicaments

Il oublie de prendre ses médicaments? Qu'il s'agisse d'un déni de la maladie ou d'une simple étourderie, ce comportement est dangereux. La maladie évoluera plus rapidement et votre proche deviendra de plus en plus dépendant.

Il oublie de prendre ses médicaments? Qu'il s'agisse d'un déni de la maladie ou d'une simple étourderie, ce comportement est dangereux. La maladie évoluera plus rapidement et votre proche deviendra de plus en plus dépendant.

Inutile de seriner à votre proche qu'il doit se soigner : il se renfermera certainement sur lui-même et cela sera sans effets. Dialoguez plutôt avec lui pour comprendre la cause de son comportement et trouver la solution pour qu'il (re)prenne son traitement.

Pourquoi ne suit-il pas correctement l'ordonnance ?

Essayer de comprendre ce qui motive son comportement est la première chose à faire :

  • Il n'accepte pas sa maladie : vous pouvez lui dire que les derniers stades de la BPCO sont handicapants, mais que les traitements font partie des solutions pour qu'il ne les atteigne jamais.
  • Il a peu de symptômes et ne pense pas utile de prendre ses traitements : dites-lui que même avec peu de symptômes, ne pas suivre son traitement favorise les exacerbations. Il risque d'être hospitalisé pendant plusieurs semaines et d'aggraver sa maladie.
  • Il est étourdi : consultez notre article « des astuces pour qu'il pense à ses médicaments ».

Il ne veut toujours rien entendre

Vous avez tout essayé : les mots gentils, les mots inquiets, plus agressifs... Rien n'a d'effets. N'hésitez pas à demander l'aide :

  • de son médecin : une voix de professionnel pourra être plus percutante. Si votre proche est dans le déni de la maladie, vous pouvez aussi faire appel à un psychologue.
  • des associations de malades : elles proposent, entre autre, des réunions conviviales où des malades viennent partager leur expérience. Ces témoignages peuvent avoir l'effet d'un électrochoc sur votre proche. Vous aussi pouvez y adhérer et y rencontrer d'autres proches de malades.

Les programmes de réhabilitation respiratoire

Votre proche recevra les meilleurs conseils pour retrouver du souffle en réhabilitation respiratoire. Ces programmes se déroulent sur 3 à 6 semaines à domicile, à l'hôpital ou dans des centres spécialisés. Avec des professionnels, il apprendra notamment à se ré-entraîner à l'effort (quatre heures d'exercice par jour) et à accomplir les gestes du quotidien sans s'essouffler. Vous pouvez vous aussi assister à ces programmes. Ils sont pris en charge par la sécurité sociale et les mutuelles et doivent être prescrits par le médecin, n'hésitez pas à lui en faire la demande.

En savoir plus: 

Source

  • Alain Murez, Président de la Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires (AFFAIR), président de l'association Ça Manque Pas d'Air.

 

Liens utiles