Dossier : Incontinence urinaire, le dossier

Douche ou bain ?

Salle de bain

Le bain pour le plaisir ou la douche pour son côté pratique ? Petit tour d'horizon des « pour » et des « contre »… À lire avant d'aménager la salle de bains de votre proche.

Le bain pour le plaisir ou la douche pour son côté pratique ? Petit tour d'horizon des « pour » et des « contre »… À lire avant d'aménager la salle de bains de votre proche.

Douche ou bain ? L'éternel débat prend une toute autre dimension lorsqu'il s'agit de la toilette de personnes âgées. Les critères de sécurité s'ajoutent aux considérations d'hygiène et de bien-être.

Le bain, plaisir et détente

Les avantages

Synonyme de plaisir et de détente, le bain a l'avantage d'offrir un véritable moment de relaxation. En outre, la chaleur de l'eau peut être contrôlée facilement, ce qui limite les risques de brûlure (remplissez la baignoire et vérifiez la température avec votre coude avant que votre parent s'immerge).

Les inconvénients

En terme de sécurité, la baignoire cumule les mauvais points :
• revêtement glissant pouvant entraîner chutes et contusions,
• rebord difficile à enjamber,
• passage de la position debout à la position semi-assise et inversement,
• risque de noyade en cas de malaise.

Les maîtres-mots lorsqu'il s'agit de donner un bain à une personne âgée sont donc : surveillance et vigilance.

Les aménagements possibles

Des dispositifs simples permettent de réduire les risques de chute. Le premier consiste à fixer un tapis antidérapant au fond de la baignoire. Une barre au mur peut aider à passer de la station debout à la position assise, mais l'aide d'un tiers reste indispensable. Un siège de bain contribue également à faciliter la manoeuvre.

À savoir : pour les inconditionnels du bain, il existe des baignoires à porte, d'accès facile, que l'on remplit (et vide) quand on est à l'intérieur. Mais elles constituent un investissement important (à partir de 2000 euros).

La douche, hygiène et sécurité

Les avantages

La douche présente l'avantage de ne requérir ni souplesse ni équilibre pour y entrer, et de limiter considérablement les risques de chute.

Les inconvénients

Les inconvénients de la douche sont surtout liés au risque de brûlure si votre proche règle mal la température ou s'il heurte le mélangeur au cours de ses ablutions. En outre, la toilette en elle-même nécessite une certaine souplesse puisqu'elle est moins passive que dans le cas du bain : il ne s'agit plus seulement de s'immerger, mais de laver activement l'ensemble de son corps.

Des aménagements possibles

Pour une sécurité optimale, les systèmes d'évacuation de l'eau peuvent être encastrés dans le sol, de sorte qu'il n'y ait aucun rebord à franchir en entrant dans la cabine. En outre, installer un siège de douche permet de faire sa toilette en position assise, ce qui limite les contorsions. Complétez le dispositif par une barre verticale fixée au mur. Par ailleurs, optez pour un mélangeur ou, mieux, pour un robinet thermostatique, préréglable à une température donnée (38°C par exemple)

Au final...

La douche est plutôt recommandée, car elle présente moins de dangers et permettra à votre proche de faire sa toilette seul, alors que le bain nécessite l'aide d'un tiers.

En savoir plus: 

Sources

  • Dr Dario Polselli, médecin généraliste
  • Brigitte Monier, psychomotricienne
  • Proximologie.com, un site du groupe Novartis