Plan de rigueur, mesures d’austérité, quelles conséquences pour les personnes dépendantes ?

Aides financières : femme âgées qui compte ses pièces

Gel des dépenses de l'Etat, hausse de la TVA, accélération de la réforme des retraites... Le second plan de rigueur annonce des changements, Vivre En Aidant les décrypte pour vous.

Gel des dépenses de l'Etat, hausse de la TVA, accélération de la réforme des retraites... Le second plan de rigueur annonce des changements, Vivre En Aidant les décrypte pour vous.

Ce qui va changer

- Retraites : l'âge légal de départ à 62 ans est avancé d'un an, à 2017.Cette mesure va se traduire par quelques mois d'activité supplémentaire pour les générations nées entre 1952 et 1956. Par exemple, vous êtes nés en 1952 et vous souhaitez partir à la retraite et avoir plus de temps pour votre proche. Initialement, l'âge de départ prévu par la loi de 2010 était de 60 ans et 8 mois, puisque l'application de la réforme est progressive. Depuis cette annonce, il faudra travailler un mois de plus. Pour les personnes nées en 1953 et 1955 il faudra travailler respectivement 2 mois de plus, 3 mois si vous êtes nés en 1954. Pour calculer votre âge de départ à la retraite, cliquez ici.

 

- Création d'un taux intermédiaire de TVA passant de 5,5% à 7% sur les produits et services.

  • Ce relèvement de la TVA concerne :
  • les services à la personne (à l'exception des services exclusivement liées aux gestes essentiels de la vie quotidienne des personnes handicapées et des personnes âgées dépendantes, pour lesquels le taux intermédiaire de TVA reste à 5,5%),
  • les médicaments non remboursables,c'est à direceux qui ne peuvent pas bénéficier du tiers payant,
  • les repas des maisons de retraites si votre établissement confie la préparation des repas à un sous-traitant,
  • l'hôtellerie et la restauration, pour vos sorties avec votre proche
  • les services culturels, lorsque vous emmenez votre proche au cinéma, au musée, ou lui offrez de nouveaux CD, livres (y compris numériques)...

 

Ce qui ne bouge pas

- Prestations sociales :gel à 1% d'augmentation de celles-ci pour l'année 2012-2013. En principe, elles sont indexées sur la base de l'inflation, soit environ 2 %. Le gouvernement a décidé de les aligner sur les prévisions de croissance, revues à la baisse. Mais ce gel ne touchera pas:

La pension de retraite de votre proche

Le minimum vieillesse (au 1 er avril 2011, d'un montant de 8 907, 34 € par an pour une personne seule, 14 181, 30 € par an pour un couple)

L'allocation adulte handicapé (montant maximum de 743,62 €)

 

- Equipements et services aux handicapés et aux personnes âgées dépendantes : La TVA reste à 5,5 %, tout comme les produits de première nécessité (alimentation, énergie). Les associations et les centres communaux d'action sociale continuent à jouir d'un régime exempt de TVA.

 

- Matériel médical : le taux « classique » de TVA reste inchangé pour le matériel taxé à 19,6 % (béquilles, seringues…). Tout ce qui est exonéré reste exempt de TVA (par exemple, les prothèses dentaires).

 

Ces modifications, si elles sont votées, devraient prendre effet à partir du 1er janvier 2012.