Qu’est-ce que la maltraitance financière?

Maltraitance financière : femme âgée apeurée

Après la maltraitance physique ou psychologique, on parle de plus en plus de la maltraitance financière. Vol, escroquerie, abus de faiblesse… découvrez ses différents visages !

Après la maltraitance physique ou psychologique, on parle de plus en plus de la maltraitance financière. Vol, escroquerie, abus de faiblesse… découvrez ses différents visages !

Décidément, les personnes âgées constituent une cible idéale pour personnes malintentionnées. Vous étiez déjà averti de cas de maltraitance physique et psychologique ? Désormais, il vous faudra veiller à une autre forme de malveillance, pointée au Médiateur de la République dans un rapport de février 2011 : la maltraitance financière. Cette forme de maltraitance consiste à soutirer de l'argent à des personnes fragilisées.

Concrètement, cette notion, précisément définie dans ledit rapport revêt différentes formes, notamment :

  • Le vol : des objets de valeur sont dérobés au domicile de la personne âgée ou au sein de l'institution qui l'héberge, ses comptes bancaires sont vidés par ceux qui détiennent des procurations ;
  • L'escroquerie : changement de bénéficiaire de l'assurance vie des personnes âgées, modification de leur testament, placements abusifs, prêts forcés qui les conduisent au surendettement… ;
  • L'abus de faiblesse : des personnes vendent aux personnes âgées des produits dont elles n'ont pas l'utilité ou/et à des prix exorbitants, des établissements sanitaires sont facturés à des tarifs excessifs par rapport au service rendu… ;
  • La délinquance astucieuse : elle aboutit à des mariages arrangés, à l'extorsion de dons et legs, à des adoptions tardives…

La créativité humaine dans ces affaires semble débordante, aussi est-il difficile de donner une liste exhaustive des moyens mis au service de fins peu glorieuses.

Si votre proche n'est plus capable de se défendre lui-même contre ce type de maltraitance, en raison d'une maladie d'Alzheimer ou apparentée, vous pouvez le protéger en demandant en urgence une sauvegarde de justice, ou bien en faisant une demande de mise sous curatelle voire de mise sous tutelle.

En savoir plus: