Services à la personne : 5 questions pour bien choisir son organisme

Services à la personne : aide à domicile

Devant la multiplicité d'organismes proposant des services à la personne, le choix n'est pas chose facile. Pour vous y aider, voici 5 questions à poser.

Devant la multiplicité d'organismes proposant des services à la personne, le choix n'est pas chose facile. Pour vous y aider, voici 5 questions à poser.

Vous et votre proche avez pris la décision de recourir à un organisme de services à la personne. Afin d'éviter les mauvaises surprises et d'être sûr de faire le bon choix, posez-vous les bonnes questions.

Les personnes employées ont-elles suivi une formation ?

Demandez à votre interlocuteur si les intervenants sont qualifiés et formés. Ne vous contentez pas de réponse évasive. Dans ces métiers en relation avec les personnes fragiles, mieux vaut s'assurer que les personnes sont recrutées sur diplôme (auxiliaire de vie sociale ou assistante de vie par exemple) et/ou sur expérience professionnelle ou bien qu'elles ont reçu une formation de la part de l'organisme. Posez des questions concrètes sur ce que vous attendez de l'intervenant. Par exemple : sait-il assurer un transfert du lit au fauteuil ? Demandez des références de personnes utilisant les services de l'entreprise pour leur parent âgé. Vous pourrez les appeler pour vérifier le niveau de satisfaction et les informations données.

Combien ça coûte ?

Outre le coût du service à domicile proprement dit, divers frais peuvent alourdir la note : frais de dossier et de gestion, cotisation annuelle, frais de transport… Demandez un devis détaillant précisément les prestations offertes et les frais annexes.

Faites bien attention à vérifier que les prix horaires annoncés ne comprennent pas déjà la réduction fiscale de 50 % à laquelle certaines personnes ont droit.

Peut-on avoir toujours affaire au même intervenant ?

Oui, pour une bonne relation de confiance, vous pouvez demander à ce que ce soit toujours la même personne qui vienne chez votre parent. Les sociétés feront leur possible pour répondre à votre demande. Mais en cas de congés ou de maladie de la personne au service de votre parent, il faut accepter un remplaçant. À cet égard, il est important de bien faire préciser à l'organisme par lequel vous passez s'il s'engage à vous assurer la continuité du service.

Comment est assuré le suivi des personnes à domicile ?

Une évaluation doit être réalisée au moins une fois par an pour vérifier la satisfaction des clients et adapter le service aux besoins. De nombreux organismes vont plus loin et appellent après la première intervention au domicile. Vérifiez si c’est le cas. Votre parent doit en outre avoir le nom d’un interlocuteur unique au sein de la structure afin de faire remonter toute insatisfaction ou évolution dans ses besoins.

L’organisme est-il « labellisé » ?

Demandez à la structure contactée si elle est certifiée Afnor ou Qualicert. Cette démarche volontaire témoigne d'un désir d'aller plus loin dans la qualité de services proposée aux clients. Elle s'ajoute à l'« agrément qualité », obligatoire pour les organismes proposant des services aux personnes de plus de 60 ans. Ce dernier assure le respect d'un cahier des charges et le contrôle régulier par les conseils généraux.

Outre les conseils listés ci-dessus, n'hésitez pas, lors de votre recherche, à vous renseigner autour de vous : le bouche-à-oreille est souvent bon conseiller !

Pour trouver un service d'aide à la personne proche de chez vous, deux solutions : composez le 3211 (prix d'un appel local depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 8 h à 20 h et le samedi de 8 h à 12 h) ou rendez-vous sur « un clic, un pro », sur le portail de l'Agence nationale des services à la personne.

Nous vous informons que La Banque Postale propose une offre "clé en main" pour répondre à vos préoccupations quotidiennes.

Pour en savoir plus, contactez le : 09 69 32 93 95 (numéro cristal, appel non surtaxé).

 

En savoir plus: 

Sources