L’accueil familial : une solution d’hébergement alternative pour votre proche

Accueil familial : couple âgé en train de déjeuner

L’accueil familial est une solution d’hébergement en plein essor, pour les personnes âgées dépendantes ou les adultes handicapés. Où s’adresser pour en trouver une ? Comment fonctionnent ces accueils ? Famidac, l’association des accueillants familiaux et leurs partenaires, répond à vos questions.

Plus de 10.000 accueillants familiaux agréés prennent en charge, aujourd’hui en France, des personnes rencontrant des difficultés temporaires ou permanentes - adultes handicapés, personnes âgées, malades, convalescents...

Comment fonctionne l’hébergement familial ?

Votre proche est accueilli à l’année, ou pour un séjour temporaire, dans une famille. Il y sera entouré, logé, nourri, blanchi, et, en fonction de ses capacités, pourra participer à la vie de la communauté (sorties, confections des repas, activités ludiques etc.). Tout sera mis en place pour lui offrir selon ses désirs et ses possibilités, une vraie vie sociale.

Il disposera d’une chambre individuelle d’un minimum de 9m2 s’il est seul et de 16 m2 pour un couple. Il peut être le seul pensionnaire mais les accueillants peuvent aussi recevoir jusqu’à trois personnes.

Qui accueille mon proche ?

Les familles sont agréées par le Conseil Général du département qui évalue la capacité des personnes à occuper la fonction d’accueillant et vérifie régulièrement la conformité des installations aux normes de sécurités imposées par la loi. L'agrément délivré est valable pour une période de 5 ans, puis doit être renouvelé. Afin de recevoir au mieux ses pensionnaires, les accueillants bénéficient d’une formation initiale et continue. « Souvent il s’agit d’anciens infirmiers, d’aides-soignants ou d’auxiliaires de vie qui préfèrent travailler chez eux. Nous avons même, parmi nos adhérents, plusieurs anciens directeurs et directrices de maison de retraite, frustrés du peu de temps qu’ils pouvaient passer avec les résidents et désireux de liens plus personnalisés. », remarque Etienne Frommelt secrétaire général de Famidac[1]. Sachez en revanche que la famille accueillante ne peut avoir aucun lien de parenté avec la personne accueillie.

Peut-il être accueilli quel que soit son état de santé ?

Tout dépend de la famille qui va prendre en charge votre parent. « Certaines n’hésitent pas à accompagner des personnes en fin de vie, d’autres préfèrent accueillir des personnes avec qui elles pourront organiser des sorties, avoir des échanges. Il n’y a pas de standard. », souligne Etienne Frommelt.

Comment trouver une famille d’accueil ?

En France, on compte environ 15 000 places en hébergement familial, réparties sur tout le territoire, mais de façon hétérogène. Pour trouver des adresses proches de chez vous, vous pouvez :

  • vous rendre sur le site de l’association Famidac (cliquer sur la petite carte de France présentée sur la page d’accueil)
  • ou prendre contact avec votre CCAS (Centre Communal d’Action Social), avec votre CLIC (Centre local d’information et de coordination) ou avec votre Conseil Général.

Ensuite, il est important de prendre le temps de rencontrer plusieurs accueillants, de visiter les lieux avec votre proche afin de voir s’il s’y sent bien, si le « courant » passe bien avec ceux qui vont le recevoir.

Combien coûte un hébergement familial ?

« Tout dépend de l’endroit et du confort, mais comptez en moyenne 1700€ tout compris par mois », répond Etienne Frommelt. Ce coût comprend les frais d’hébergement et d’entretien du pensionnaire ainsi que le salaire de l’accueillant (rémunération journalière pour service rendu + indemnités journalières pour sujétion particulière). Le montant pourra être partiellement couvert par des aides, si votre proche en bénéficie. Par exemple :

  • L’APA (Allocation Personnalité d’Autonomie)
  • l’ALS (Allocation Logement Sociale),  ou ALF (Allocation Logement familiale)
  • L’APL (Aide Personnalisée au Logement)
  • La PCH (Prestation de Compensation du Handicap)

[1] Famidac, l’association des accueillants familiaux et leurs partenaires. www.famidac.fr le site de l’association sur lequel vous trouverez une foule d’informations pratiques sur ce mode d’hébergement.

 

En savoir plus: 

Un guide très détaillé, réalisé par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et destiné à tous les acteurs de l’accueil familial, fait le point sur l’ensemble de la réglementation applicable :

Le guide.