Dossier : Préparer les Vacances

Le soleil : bénéficiez de ses bienfaits

Soleil : trois personnes bain de soleil

Profitez du soleil, suivez le proverbe « Là où entre le soleil, le médecin n'entre pas ! ».

Profitez du soleil, suivez le proverbe « Là où entre le soleil, le médecin n'entre pas ! ». Encouragez votre parent, aussi peu marche-t-il, aussi frileux soit-il, à prendre le soleil dès qu'il se montre : c'est le moment de rencontrer du monde au square, de s'amuser de la jeunesse, de s'émerveiller des prouesses de la nature, d'oublier ses douleurs et ses contrariétés. Le soleil aide, lui aussi, à maintenir les rythmes de la vie.

Eviter les situations à risque

Dans son jardin ou sur la plage, au ski ou à la mer, divers éléments peuvent vous donner un sentiment de sécurité, mais restez vigilant :

  • les ultra-violets sont invisibles et peuvent brûler sans éblouir,
  • la réverbération sur l'eau ou sur la neige renforce la quantité d'UV reçue par la peau et les yeux,
  • le temps couvert laisse quand même filtrer les UV,
  • la baignade ou le vent peuvent donner une sensation de fraîcheur dont il faut se méfier, de plus l'exposition au soleil peut contribuer à la déshydratation
  • l'eau sur le corps forme une loupe et intensifie la brûlure…

Enfin, certains médicaments, ainsi que certains parfums et déodorants, sont photosensibles, d'autres provoquent des allergies ; demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin.

Le soleil premier médicament de l'humeur

Une idée de chaleur

Plus l'aîné avance en âge, plus il aime la chaleur ! Vous l'avez constaté en entrant dans sa chambre ce printemps. Vous le savez pour avoir préparé son gilet avant tout déplacement… Voir le soleil, c'est tout de suite avoir plus chaud :

  • faites-lui respirer l'air en ouvrant sa fenêtre,
  • dites-lui d'approcher de la vitre pour sentir sa chaleur,
  • accompagnez-le sur le pas de la porte pour lui donner envie de sortir pour en profiter.

Une couleur lumineuse

Je me souviens d'une infirmière qui me disait : « Quand une personne âgée est déprimée, apportez-lui des fleurs jaunes, elles ensoleilleront sa chambre et votre parente s'en trouvera mieux ! ».

Le jaune est le symbole de la lumière. Cette couleur claire inspire la joie, elle attire à l'extérieur vers la vie et le mouvement, elle stimule l'intellect.

Un atout santé

15 minutes de soleil par jour

C'est bien connu, le soleil aide la peau à synthétiser la vitamine D, celle qui participe à la solidification des os. Avec les risques d'ostéoporose liés à l'âge, il semble important de privilégier l'exposition au soleil, aux heures pas trop chaudes (matin et fin d'après-midi), en dénudant bras et jambes. Une exposition d'un quart d'heure par jour peut suffire, même si la transformation de la vitamine D par le soleil est plus lente pour la personne âgée. Le docteur en médecine physique et de réadaptation, Brigitte Houssin, spécifie même que l'ombre légère d'un arbre ou d'un parasol suffit à laisser passer les UV nécessaires.

Une vitamine pleine de ressources ?

Le monde médical attribue à la vitamine D des effets d'immunité contre la grippe, le rhume, et autres affections respiratoires de l'hiver. Pour les chercheurs la vitamine D protège notre immunité face à des virus, bactéries ou champignons et ils recherchent actuellement bien d'autres effets pouvant être bénéfiques contre certaines maladies (cancer, sclérose en plaques, hypertension, diabète).

Stocker pour les jours gris

Pour compenser un déficit d'ensoleillement pendant les jours d'hiver, privilégiez une alimentation riche en poisson (saumon, thon, anguille, œufs de poisson, harengs, sardines), les œufs, le foie… et continuer ainsi à préserver notre capital santé.

En savoir plus: 

Consultez également notre article sur les besoins nutritionnels du grand âge.