Dossier : Incontinence urinaire, le dossier

Je n'ose pas le toucher

Deux personnes se tiennent la main

Toucher le corps de son parent est souvent difficile. Un obstacle que l'on peut surmonter ou que l'on doit respecter, tout dépend de sa cause.

Toucher le corps de son parent est souvent difficile. Un obstacle que l'on peut surmonter ou que l'on doit respecter, tout dépend de sa cause.

En nous occupant de notre père ou de notre mère, nous sommes amenés à le toucher plus souvent qu'auparavant. Cette nouvelle donne peut dérouter…

Peur de faire mal ?

Mal faire et faire mal sont les premières craintes. Face à un corps fragilisé par la vieillesse et la maladie, il n'est pas toujours facile de savoir s'y prendre. La peau est fragile, les articulations raides et douloureuses, les organes parfois sensibles. Le risque est donc réel, si l'on manque de douceur, de faire plus de mal que de bien à la personne que l'on veut aider. De quoi freiner les ardeurs…

Massez-le en douceur

Si la peur de faire mal est la raison de votre difficulté, quelques conseils pour masser votre proche en douceur pourront vous aider à la surmonter. Pour cela, lisez notre article « Massages, en douceur SVP ».

Une affaire de pudeur ?

L'autre blocage a trait à la pudeur réciproque. Être confronté à la nudité de son père ou de sa mère ne va pas de soi. Pour votre parent, révéler son corps nu et vieillissant à un proche peut susciter une certaine gêne, voire un sentiment de honte menant parfois à l'agressivité. L'éducation et les habitudes familiales jouent beaucoup dans ce que l'on ressent. Une simple embrassade peut sembler naturelle à certains et déjà de l'ordre de l'intime à d'autres.

Respectez vos limites

Ne vous sentez pas coupable de ressentir une gêne, voire un blocage à l'idée de toucher le corps d'un proche. Ces réticences sont naturelles, et si elles vous semblent insurmontables, n'oubliez pas que des solutions existent. Vous pouvez notamment faire appel à un service de soins à domicile pour la toilette de votre parent, par exemple. À vous de sentir jusqu'où vous êtes capable d'aller.

En savoir plus: 

Sources

  • J. Belmin, F. Amalberti et A.-M. Béguin, L'Infirmier(e) et les soins aux personnes âgées, Masson, 2005
  • A. Mialet, « Le toucher chez la personne âgée », travail de fin d'études, Institut de formation en soins infirmiers de Cahors