Le lymphome, un cancer méconnu

Cancer - échographie thyroïdienne

Le lymphome est un cancer du système lymphatique. Avec 14.000 nouveaux cas chaque année en France, il se situe au 5ème rang des cancers en terme d'incidence. C'est également le troisième cancer le plus répandu chez l'enfant et le premier chez l’adolescent. Mais il reste méconnu du grand public. Le 15 septembre 2013, la Journée Nationale du Lymphome permet de s'informer sur la maladie.

Le lymphome est un cancer du système lymphatique. Avec 14.000 nouveaux cas chaque année en France, il se situe au 5ème rang des cancers en terme d'incidence. C'est également le troisième cancer le plus répandu chez l'enfant et le premier chez l’adolescent. Mais il reste méconnu du grand public. Le 15 septembre 2013, la Journée Nationale du Lymphome permet de s'informer sur la maladie.

Qu'est-ce que le lymphome ?

Un lymphome est une forme de cancer qui se développe dans le système lymphatique. Il survient lorsque certaines cellules, les lymphocytes, commencent à être produites de façon anormale. Elles s’accumulent et finissent par former des tumeurs dans divers éléments du système lymphatique, en particulier les ganglions.

Il existe deux grands types de lymphomes :

• Les lymphomes hodgkiniens, qui touchent généralement les jeunes adultes et surviennent entre 20 et 40 ans.

• Les lymphomes non hodgkiniens (LNH) qui sont les plus fréquents. Ils concernent 90 % des lymphomes. Il en existe deux formes :  à évolution lente et à évolution rapide.

Quels sont les symptômes ?

Le lymphome est une maladie du système immunitaire. Les symptômes peuvent être confondus avec ceux d’autres maladies moins graves, comme par exemple la grippe, ce qui complique le diagnostic du médecin traitant. La maladie se manifeste par des ganglions enflés :

  • au niveau du cou et des aisselles, douloureux ou pas.
  • au niveau de l'aine, pouvant provoquer des jambes lourdes et des chevilles gonflées.
  • au niveau de l'abdomen, pouvant provoquer une gêne abdominale, des maux de dos ou des ballonnements.

A la différence de la grippe, ces symptômes persistent malgré les traitements. Si après un examen clinique le médecin suspecte un lymphome, il prescrit des analyses complémentaires pour établir le diagnostic. Il s'agit généralement d'une biopsie, examen consistant à prélever une partie d’un ganglion atteint par le lymphome, soit par voie chirurgicale, soit par une ponction sous contrôle d’un scanner. Celle-ci doit être réalisée par un expert spécialisé dans les maladies du sang (hématopathologie).

Quels sont les traitements ?

Il existe différents traitements selon le type de lymphome et son stade d'évolution.

Ils peuvent aller d'un simple suivi régulier, si le lymphome est à croissance lente, en passant par la chimiothérapie, la radiothérapie, l'immunothérapie ou encore la greffe.

La France dispose de centres d'excellences en France avec des spécialistes du lymphome. Les patients et leurs familles peuvent choisir le centre spécialisé dans lequel ils souhaitent se faire traiter (voir interview de Guy Bouguet, président de France Lymphome Espoir).