Dossier : L'Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

AVC : Limiter le risque de récidive

AVC : infirmière qui prend la tension d'une patiente

Savez-vous que les personnes ayant déjà eu un AVC ont des risques accrus d'en faire un nouveau ?

Savez-vous que les personnes ayant déjà eu un AVC ont des risques accrus d'en faire un nouveau ? Voici quelques conseils pour aider votre proche à diminuer ce risque, simplement en modifiant ses habitudes.

Lorsque l'AVC est dû à de mauvaises habitudes, telles qu'une alimentation trop riche ou un fort tabagisme, le risque de récidive reste grand. Il faut donc les corriger. Encouragez votre proche à changer pour préserver sa santé.

Contrôlez sa pression artérielle

L'hypertension artérielle est l'une des causes principales de l'AVC. Elle doit être contrôlée régulièrement par le médecin ou par vous-même si ce dernier prescrit à votre proche un tensiomètre électronique. Une tension « normale » est fixée à 140/90mmHg, mais cette valeur peut varier en fonction de chacun : demandez conseil au médecin de votre proche.

Diabète, Cholestérol et sel : à surveiller

Le cholestérol et l'excès de sel favorisent la récidive : l'alimentation de votre proche doit être, à vie, peu salée et pauvre en matières grasses (beurre, huile, fromages...).

  • le régime de votre proche lui est spécifique : demandez des conseils concernant son alimentation lors de sa sortie de l'hôpital.
  • affichez-le durablement dans la cuisine pour ne pas en oublier ou déformer les règles, surtout plusieurs années après l'AVC.
  • sauf indication du médecin, n'éliminez pas les aliments facteurs de risques : le corps de votre proche en a besoin pour fonctionner correctement.

De la même façon, si le diabète de votre proche est mal équilibré le risque de récidive augmente considérablement . S'il en souffre, vous devait être particulièrement vigilent a ses apports en sucres.

Une activité physique régulière

Les séquelles d'un AVC peuvent conduire à la sédentarité et à la prise de poids, facteurs favorisant une nouvelle attaque :

  • au moins une demi-heure de sport trois fois par semaine (marche à pied, vélo, natation...) est recommandée. Attention : ne remettez pas votre proche au sport sans l'avis de son médecin.
  • assistez aux séances de rééducation afin d'être pleinement conscient de ses capacités : cela vous permettra de lui en faire faire ni trop, ni pas assez.

Tabac, alcool et café

  • le tabac est responsable de l'hypertension artérielle : il doit être arrêté .
  • l'alcool n'est pas interdit mais ne doit pas dépasser une dose par jour, soit 12cl de vin ou 25cl de bière ou 2,5cl d'alcool fort.
  • le café fait augmenter la tension : pas plus d'une tasse par jour.

Un traitement suivi à la lettre

Les médicaments prescrits sont souvent à prendre à vie. Vécu comme une contrainte, votre proche peut-être tenté d'en arrêter la prise. Mais ce comportement est dangereux : il favorise l'arrivée d'un nouvel AVC même si le premier date de nombreuses années.

Non au stress

Le stress influe sur la tension et conduit à des comportements à risques : manger plus et gras, fumer... Pourquoi ne pas vous inscrire ensemble à un cours de yoga ou de méditation ?

En savoir plus: 

Sources

  • Secondary Stroke, Family-Patient and Friends Information, 2010
  • Secondary stroke prevention and diet information for Patients and Families, S. Godbout; J. Goldberger, G. Dupont, S. Mansour, S. Rosenthal, V. Robert, 2011.
  • Prévenir une autre attaque cérébrale, Correspondances en neurologie vasculaire, 2002

Lien utiles

Organismes régionaux et départementaux proposant des renseignements sur la vie après l'AVC, des sorties et autres activités pour les patients et leur entourage :