Dossier : La déficience auditive

La perte d’audition

Audition : femme âgée et jeune homme

Les capacités auditives diminuent avec l'âge. C'est la presbyacousie, qui est à l'audition ce que la presbytie est à la vision.

Les capacités auditives diminuent avec l'âge. C'est la presbyacousie, qui est à l'audition ce que la presbytie est à la vision. Cette perte d'audition progressive devient gênante vers 70 ans, avec de grandes variations d'un individu à l'autre. Les fréquences aigües (voix féminines, chants d'oiseaux, sonneries) sont les plus touchées.

Les conséquences : isolement social et danger

La surdité est source de handicap social. La personne qui en souffre est particulièrement gênée dans les ambiances bruyantes. Si c'est le cas de votre parent, il lui devient difficile de participer aux conversations de groupe, en famille par exemple, et il se sent exclu.

A la gêne sociale, s'ajoute le danger de ne plus percevoir certains sons : le bruit des véhicules au moment de traverser, du clignotant au volant de sa voiture, les sonneries de la porte d'entrée ou du téléphone, les alarmes des réveils…

La parade : appareillage et aménagements

Pour compenser ce handicap, votre proche peut avoir recours à un appareil auditif. L'appareillage est d'autant plus efficace qu'il est précoce. Il fait suite à un examen par un ORL, qui vérifiera notamment l'absence de bouchon de cérumen et donnera à votre proche des conseils sur l'hygiène de ses oreilles.

Vous pouvez aussi envisager de recourir à des accessoires, voire d'aménager le domicile de votre proche en fonction de son handicap. Il pourra ainsi continuer à mener une vie autonome.