Dossier : La déficience auditive

Témoignage : les conséquences pour une personne atteinte de surdité

Surdité  :homme âgé atteint de surdité et petite fille

Violaine Gataille, 40 ans, vit avec son mari médecin allergologue, atteint de surdité précoce (45 ans). « La surdité est un handicap aveugle. Quand vous entrez dans une pièce, s'il y a une personne malentendante ou sourde, vous ne le savez pas. Cette personne et donc exclue de fait. D'ailleurs, il y a beaucoup plus de blagues qui sont faites autour des sourds, qu'autour des non-voyants. C'est un peu le handicap du professeur nimbus, on les considère comme des distraits. Ce qui les rend souvent paranoïaques. ...

Violaine Gataille, 40 ans, vit avec son mari médecin allergologue, atteint de surdité précoce (45 ans). Elle nous parle de son expérience personnelle pour vous aider à comprendre la situation de votre proche et ce qu’il ressent.

La surdité est un handicap aveugle. Quand vous entrez dans une pièce, s'il y a une personne malentendante ou sourde, vous ne le savez pas. Cette personne est donc exclue de fait. D'ailleurs, il y a beaucoup plus de blagues qui sont faites autour des sourds, qu'autour des non-voyants. C'est un peu le handicap du professeur nimbus, on les considère comme des distraits.

Ce qui  peut les rendre  (souvent) paranoïaques. Le sourd se demande en permanence : qu'est-ce que la personne m'a dit ? Pourquoi rit-elle ? Est-ce que c'est drôle ? Est-ce qu'elle se moque de moi ? Qu'ai-je dit de travers ?

Alors deux options s’offre à eux pour ne pas être mis à pars : soit il se replie sur lui-même, s'isole, déprime. Soit il prend «la main» et s'enferme dans un monologue. Il parle sans s'arrêter et on ne peut plus l'interrompre, il occupe toute la place pour ne pas à avoir à répondre à coté.

Avec une personne atteinte de  surdité, même appareillé, la conversation est très difficile quand il y a beaucoup de monde car elle n’entend qu’un énorme brouhaha. Il faut aussi comprendre que pour eux le monde est plat. Il n'y a pas le volume ou de différence entre ce qui se passe derrière ou devant. Du coup, elles développent l'oeil, le regard. Ce sont des personnes très sensibles à la lumière.

Enfin il faut avoir quelques réflexes de comportement. Une personne qui n'est pas appareillée, quand elle arrive physiquement dans la pièce où vous êtes, n'est pas connectée. La communication n'est pas instantanée. Vous devez établir le contact en la touchant pour qu’elle vous remarque. Dans le même sens, lorsque vous prévoyez une rencontre essayez de trouver un endroit calme. Si vous êtes plusieurs, ne parlaient pas tous en même temps sinon il n’entendra rien et s’isolera d’avantage.

C'est un handicap beaucoup plus lourd qu'on ne l'imagine. On ne guérit pas un sourd, on ne peut qu'améliorer ses conditions de vie en prenant en compte son handicap et en appliquant les précautions adéquates. Et avec le vieillissement de la population, il faudrait vraiment faire des campagnes pour sensibiliser les bien-entendants ...