Dossier : La déficience auditive

Vivre avec un proche ayant un problème d'audition

Audition : appareil auditif

Les conseils du Dr Christian Chaperon, Oto-Rhino-Laryngologie et Chirurgie Cervico-Faciale. Il faut distinguer deux types de «population». Les enfants et les personnes au-dessus de 60 ans. Pour les enfants sourds ou malentendants, la prise en charge se fait très tôt et les parents sont formés avec les enfants pour adapter leur comportement. Le vrai sujet concerne les personnes âgées.

Les conseils du Dr Christian Chaperon, Oto-Rhino-Laryngologie et Chirurgie Cervico-Faciale. Il faut distinguer deux types de «population». Les enfants et les personnes au-dessus de 60 ans. Pour les enfants sourds ou malentendants, la prise en charge se fait très tôt et les parents sont formés avec les enfants pour adapter leur comportement. Le vrai sujet concerne les personnes âgées.

Vivre avec un proche qui a un problème d'audition, qu'est-ce que cela signifie ?

Il faut savoir qu'à partir de 65/70 ans, une personne atteinte de presbyacousie entend moins bien dans le bruit. Les fréquences aiguës disparaissent et elle perd la reconnaissance des mots. Il est important de parler de face et de ne pas crier ou parler trop fort. Sinon, cela sature l'oreille et crée une sensation très désagréable.

Après 80 ans, si l'on parle trop vite, les gens ne comprennent pas. Pourquoi ? Parce que l'oreille moyenne (le tympan et les osselets) ne vibre plus assez vite pour transmettre le message au cerveau. L'oreille moyenne est comme un micro, en vieillissant elle devient un micro de mauvaise qualité. Le cerveau de la personne reçoit un message brouillé. Que la personne soit appareillée ou non, il faut lui parler lentement.

Concernant l'appareillage, faut-il s'appareiller tôt ou attendre d'entendre vraiment moins bien ? 

Plus une personne prend de l'âge, plus la presbyacousie s'aggrave. En s'appareillant tôt,  l'audition se dégrade moins. L'oreille a besoin de servir, d'être utile. S'appareiller vite est indispensable. Par contre, il est important de porter son appareil du lever au coucher, de manière à ce que la coordination se mette en place entre l'oreille et le cerveau. Le porter de manière ponctuelle, parce que les petits enfants arrivent, ou qu'il y a un dîner avec des amis, ne sert à rien. Le corps doit s'habituer.

Le coût de l'appareillage est de 800 à 1600 euros pour une oreille, le double pour les deux et peu remboursé par la sécurité sociale, autour de 10%. N'est-ce pas un frein pour ceux qui ont peu de moyens ?

L'appareillage est cher, c'est vrai, peu remboursé, c'est vrai aussi. Mais il peut y avoir un complément via la mutuelle. Il y a aussi des alternatives comme s'appareiller d'une seule oreille. Il vaut mieux entendre bien d'une oreille que mal des deux. En ce qui me concerne, j'oriente mes patients vers de très bons professionnels qui font d'importants tests de réglages. Les personnes peuvent ainsi essayer leur appareil pendant 2 semaines jusqu'à ce qu'il convienne. Et un bon appareil réglé tient 8 ans avec une garantie de 4 ans. Il y a par ailleurs possibilité d'échelonner les paiements sur deux ou trois ans.