Les problèmes moteurs liés à l’âge

Motricité : femme âgée sortant d'une voiture

Avec le temps, la force musculaire diminue et les articulations deviennent plus raides. De plus, l'usure des cartilages contribue à accentuer l'arthrose, responsable de douleurs et d'une limitation des mouvements. Sans parler d'un équilibre plus chancelant…

Avec le temps, la force musculaire diminue et les articulations deviennent plus raides. De plus, l'usure des cartilages contribue à accentuer l'arthrose, responsable de douleurs et d'une limitation des mouvements. Sans parler d'un équilibre plus chancelant…

La force musculaire et la motricité mannuelle qui diminuent, ou encore l'arthrose : ces phénomènes réduisent le périmètre dans lequel la personne peut se déplacer en sécurité et  diminuent ainsi l'autonomie motrice. Plus ou moins accentués d'une personne à l'autre, ils font partie du vieillissement physiologique : la force musculaire diminue naturellement de 1 % chaque année à partir de 45 ans, et d’avantage encore passé 65 ans. Tous les muscles ne sont pas atteint de la même manière mais de façon générale, à 80 ans la force maximal que l’on peut avoir correspond à environ 60 % de ce qu’elle était à nos 20 ans.

Vous pouvez consulter ce témoignage d'un jeune journaliste ayant fait l’expérience grâce à une combinaison simulatrice du vieillissement ce qui vous aidera à mieux comprendre, vous imaginer dans la peau d’une personne âgée.


Mais ce sont aussi des signes de fragilité qui peuvent conduire progressivement à la dépendance. Certains actes de la vie de tous les jours deviennent effectivement de plus en plus difficiles : prendre soin de ses pieds, dévisser un bouchon, monter sur un escabeau pour changer une ampoule, porter un sac en revenant des courses.

Afin de retarder la perte d'autonomie, il est important de faciliter la vie de votre parent : s'organiser entre frères et sœurs pour lui donner un coup de main, envisager des aides à domicile ponctuelles ou régulières, utiliser des accessoires malins, faire l'achat de chaussures adaptées et au besoin d'une canne, aménager le domicile en adaptant le lit et les toilettes, par exemple.

Ces mesures, si elles sont prises suffisamment tôt, permettront à votre proche de vivre seul le plus longtemps possible.