L'hospitalisation à domicile

Hospitalisation à domicile : dame âgée alitée

Une alternative à un séjour à l'hôpital existe : l'hospitalisation à domicile. Elle permet au patient de conserver une certaine qualité de vie et garantit la coordination des soins.

Votre proche souffre d'une pathologie lourde qui requiert des soins en milieu hospitalier ? Une alternative à un séjour à l'hôpital existe : l'hospitalisation à domicile. Elle permet au patient de conserver une certaine qualité de vie et garantit la coordination des soins. De quoi s'agit-il exactement ?

Qu'est ce que l'hospitalisation à domicile (HAD) ?

Selon le décret du 2 octobre 1992, « Les structures d'hospitalisation à domicile permettent d'assurer au domicile du malade, pour une période limitée mais révisable en fonction de l'évolution de son état de santé, des soins médicaux et paramédicaux continus et nécessairement coordonnés. Les soins en HAD se différencient de ceux habituellement dispensés à domicile par la complexité et la fréquence des actes. »

L'HAD vise à coordonner les interventions de plusieurs professionnels afin de :

  • Assurer au patient une qualité hospitalière au sein de son environnement familial ;
  • Lui garantir une prise en charge globale ;
  • Réduire ou d'éviter son hospitalisation.

Qui propose ces soins hospitaliers à domicile ?

Les établissements d'hospitalisation à domicile peuvent avoir divers statuts : public, établissement de santé privé d'intérêt collectif, privé associatif, privé lucratif…

Ce sont des établissements de santé, au sens du code de la santé publique, soumis aux mêmes obligations que les établissements hospitaliers privés et publics avec hébergement. Ils sont ainsi tenus d'assurer la continuité de soins 24h/24 et 7j/7. Ces structures sont certifiées par la Haute Autorité de Santé.

Quels sont les soins dispensés à domicile ?

Selon la circulaire du 30 mai 2000 : « L'HAD concerne les malades, quel que soit leur âge, atteints de pathologies graves aiguës ou chroniques, évolutives et/ou instables qui, en l'absence d'un tel service, seraient hospitalisés en établissement de santé. »

Les soins délivrés sont certes médicaux mais ils prennent également en compte les besoins médico-sociaux du patient (aide ménagère, portage de repas…) et peuvent être accompagnés d'une prise en charge psychologique et sociale du patient et de ses proches.

Les principales pathologies dont souffrent les malades pris en charge en HAD sont la cancérologie, les pathologies neuro-dégénératives, les traitements post-chirurgicaux complexes, les maladies infectieuses graves, l'obsétrique, ou onco-pédiatrie.

Les soins peuvent être classés en trois catégories :

  • Des soins ponctuels techniques et complexes pour une pathologie non stabilisée et pour une durée déterminée.
  • Des soins continus techniques, plus ou moins complexes, associant soins de nursing lourds et entretien de la vie pour une pathologie évolutive et une durée non déterminée.
  • Une réadaptation au domicile après la phase aiguë d'une pathologie neurologique, orthopédique complexe, cardiologique ou d'une polypathologie pour une durée déterminée.

Quelles sont les conditions d'accès à l'HAD ?

L'admission en HAD relève obligatoirement d'une prescription médicale du médecin traitant et requiert le consentement du patient ou à défaut, de sa famille. Les demandes d'admission entraînent une évaluation médicale, paramédicale et sociale via une visite à domicile de l'infirmière coordinatrice. L'admission en HAD est prononcée après avis du médecin coordonnateur et du médecin traitant.

Le service d'HAD se charge des formalités administratives d'admission et de prolongation auprès de la caisse d'assurance maladie.

Consultez la liste des structures d'hospitalisation à domicile ici

Comment les soins sont ils coordonnés ?

L'HAD s'appuie sur des compétences pluridisciplinaires d'une équipe de coordination qui fait le lien entre le malade et l'ensemble des professionnels de santé qui interviendront au chevet du patient.

Le médecin coordonnateur de l'HAD, qui est le référent médical de la structure, et le médecin traitant de votre proche, définissent un projet thérapeutique. Ensemble, ils établissent les besoins du patient et définissent un protocole de soins détaillant les interventions des différents professionnels.

Comment organiser l'adaptation du domicile ?

Au domicile du patient, une pièce est dédiée à l'HAD. Pour cela, le service logistique de l'établissement d'HAD procède à l'aménagement nécessaire.

Pour garantir une continuité du soin, l'HAD s'appuie sur l'entourage du patient, si celui-ci est disponible, mais aussi sur des technologies, tel que la télésurveillance, les systèmes de téléalarmes déclenchées par le patient ou la surveillance audiovisuelle à domicile.

Comment les soins sont ils financés ?

L'hospitalisation à domicile est, depuis 2005, une offre de soins financée par les organismes d'assurance maladie, par le biais de la tarification à l'activité, système de financement identique à celui des hôpitaux et cliniques.

Tous les actes et prestations délivrés au cours de l'hospitalisation à domicile du patient sont pris en charge, sous couvert d'un tarif journalier pondéré selon 3 critères : la charge en soins, le degré de dépendance du patient et la durée de son séjour.

Ce tarif journalier comprend tous les frais liés à l'hospitalisation à domicile et notamment :

  • Le paiement des honoraires des médecins (1) et des professionnels paramédicaux.
  • La fourniture de médicaments.
  • La mise à disposition de matériels médicaux.
  • Le transport sanitaire quand celui-ci est prescrit dans le cadre de l'HAD.

1 - Les honoraires des médecins ne sont jamais à la charge des patients.

En revanche, seuls les établissements d'HAD publics ou ESPIC rémunèrent

directement les médecins.

En savoir plus: 

En savoir plus

  • Fédération nationale des établissements d'hospitalisation à domicile (FNEHAD)

La FNEHAD, fédération représentant l'HAD qui regroupe des établissements publics et privés (lucratifs et associatifs).

http ://www.fnehad.fr/

  • Fédération hospitalière de France (FHF)

http://www.fhf.fr

 

Sources